jeudi 18 avril 2030

Descriptif non exhaustif de mes activités :

- Fabricant d'armes lisses et rayées.
- Cannonier (fabrication de canons supplémentaires sur fusils de qualité*).
- Montage à bois sur mesure.
- Conformation de la crosse de votre arme.
- Montage optique, fabrication, transformation.
- Spécialiste des fusils à platines :
  • Anglais : Boss, Holland & Holland, Purdey, Rigby, etc.
  • Autrichiens et Allemands : Fanzoy, Merkel, Borovnick, etc.
  • Belges : Britte, Bury, Cordy, Defourny, Dumoulin, FN, Forgeron, Francotte, Lebeau-Courally, etc.
  • Espagnols : Arrieta, Arrizabalaga, Grulla, etc.
  • Français : Boucher, Constant, Fauré Le Page, Gastinne-Renette, Guyot, Maisonnial, etc.
- Spécialiste du B25.
- Gravure (projet par mes soins, réalisée par mon graveur).
- Bronzage.
- Réparations et transformations toutes marques.
- Vente d'armes d'occasion.
- Vente d'armes neuves.

* Tous les travaux de canonnerie sont éprouvés à Saint Etienne.

Pour laisser un commentaire sur mes prestations, n'hésitez pas à cliquer ici.

dimanche 5 janvier 2020

Visée borgne (oeil directeur opposé)

Montage d'un point rouge de qualité sur fusil (ou express) déporté pour oeil directeur opposé ou visée pour borgne :

Vous pouvez voir la réalisation du support décentré du point rouge pour que l'oeil du tireur soit, lors de l'épaulement, parfaitement centré et sans devoir le chercher. Pour cela, il faut faire sur mesure (écartement des yeux, inclinaison de la tête sur la crosse, etc.) le support qui convergera parfaitement entre l'oeil du tireur et la cible.

C'est un travail qui demande une grande précision, de la compréhension du tireur et de la finition. Vous pouvez le constater par ces différents clichés.

Système de visée pour oeil directeur opposé ou borgne :

 

 

Express juxtaposée en calibre 375 H&H monodétente mécanique

Fabrication d'une Express de calibre africain mais d'un usage universel du grand gibier, le 375 Holland & Holland, en monodétente mécanique pour palier aux redoublements si le premier coup ne partait pas. Ejecteurs et fermeture Greener. La crosse est travaillée suivant la morphologie du tireur.






Présentation d'un fusil calibre 20/70 sur base d'une bascule brute B25 d'origine

Admirez la relime très particulière alliant ses rondeurs avec le bois (capucine). Une larme bien marquée et une poignée "pistolet de duel". Les canons sont d'origine de chez Heurtier et montés sur frette bien ajustée, totalement discrète. Rêvez...

 

 

 

 

 

Présentation d'un fusil calibre 20/70 sur base d'une bascule brute B25

Admirez encore, c'est encore le petit frère de l'autre (ci-dessus) hormis le bois travaillé sur le modèle FN Browning avec les larmes de type "Lebeau Courally".




 

 

 

 

 

 

Présentation d'un B25 calibre 12/70 custom

Sur base d'un B25 spécial chasse A1, j'ai réalisé à la demande une relime à contre-platine avec une gravure choisie "faisan, groose et palombe".





Arme à vendre :

DT10 neuf, canon de 81cm + accessoires, chokes longs (2). J'ai ajusté un canon supplémentaire de 71cm chokes inter (5) d'origine ASE 90 (acier boehler) + crosse réglable d'occasion.
Prix de vente : 5200€


DT10 neuf, canon de 81cm + accessoires, chokes longs (2). J'ai ajusté un canon supplémentaire de 71cm chokes inter (5) d'origine ASE 90 (acier boehler) + crosse réglable d'occasion.
Prix de vente : 5200€


dimanche 22 mai 2016

Basculage et fermeture

Cette opération consiste à refixer impeccablement la face tonnerre du canon à celle de la bascule afin de supprimer tous jeux et vibrations néfastes à la précision et assurer également un bon réarmement de l'arme ainsi que son éjection.

Faites le contrôle : retirez la longuesse, mettez le talon de la crosse sur le genou, le fusil à la verticale ; secouez le fusil en prenant uniquement la poignée de crosse. Vous sentirez le canon balloter s'il a du jeu.
Cependant, les éjecteurs à poussoir doivent être démontés car les ressorts d'éjection empêchent les vibrations par leur compression (exemple : Beretta).


I : Position parfaitement ajustée de la broche au crochet du canon ; son ajustage doit être parfait, pas de traces d'usinage, parfaitement lisse, avec un traitement thermique sûr et une portée au crochet sur la totalité de la surface au 0.01mm.

II : L'opération suivante est le réajustement de la portée de recul ; en effet, en plaçant une nouvelle broche d'un diamètre souvent plus important, la portée de recul ne rejoint plus le fond de la bascule. Pour remédier à ce problème j'ai mis au point un procédé qui me permet de recharger le crochet ou la bascule afin que cette portée de recul soit à nouveau efficace pour "soulager" la broche au départ du coup de feu.

Verrou : Si c'est un juxtaposé à verrouillage sur les deux crochets du canon, je recharge l'extrémité du verrou pour le crochet I et recharge également le crochet II qui doit être parfaitement ajusté au verrou au noir de fumée (0.01mm). Cependant, l'ajustage du crochet I doit être plus léger pour ne pas "coller" le verrou après le coup de feu.

Important : Un fusil correctement basculé et verrouillé doit avoir une retenue du basculement canon totalement régulière du début à la fin du basculage et la clé d'ouverture doit être légèrement sur le côté droit (sens de l'ouverture) : c'est la réserve de fermeture.
De plus, la forme des broches est très variables :
- Les cylindriques : AYA, Zabala.
- Les coniques : Merkel, Browning (miroku).
- A paliers : B25, 26, 27.
- A paliers à vis : Purdey, Holland, etc.
- A vis : juxta de qualité.

Le prix du basculage ne peut être équivalent d'une arme à l'autre.

Basculage et fermeture pour B25, B325, 425 et 525.


Par les procédés expliqués précédemment, appliqués au B25, je peux réaliser une multitude de canons supplémentaires même si la bascule au départ présente une véritable fatigue (du calibre 410 au 470NE).

Important : si vous cherchez un B25 d'occasion, veillez à ce que la broche soit d'origine même s'il est plein de jeu. Au moins, vous n'aurez pas la mauvaise surprise d'une mauvaise broche placée de travers qui porte en pince sur le crochet.
Ces mauvaises broches provoquent l'arrachement du crochet ainsi que la portée du fer de longuesse à la bascule.
Un basculage de B25 bien fait est onéreux, garanti 3 ans. Il doit redonner vie pour longtemps à ce fusil de légende.

Basculage et fermeture pour Beretta et Perazzi

Beretta :

Ce sont des armes très fiables, mais très maltraitées par des personnes peu qualifiées en réparation. Le basculage des Beretta se fait sur des tourillons : les importateurs ne rentrent que des tourillons de 9.5mm alors que, d'origine, ils sont de 9mm ! De ce fait j'ai vu des horreurs comme des portées en pince (voir schéma ci dessous).


Cela provoque rapidement de l'arrachement de matière à la frette. Le tonnerre du canon est relimé, la longuesse est dure, l'armement n'est pas synchronisé, et l'éjection se fait mal. Remédier à toutes ces fautes coûte très cher.
Pour éviter ces dégradations difficilement réversibles, j'ai mis au point un procédé très fiable garanti 2 ans.
J'ai trouvé la manière d'évaluer l'usure de la frette par le tourillon ! L'usure du tourillon étant très facilement mesurable.
J'ai fabriqué un mandrin pour fixer les tourillons 9.5 à mon tour de précision et je les retouche au 100ème. Ensuite, je contrôle la portée au tonnerre ainsi que celle des tourillons dans la frette, au noir de fumée et sans compression de longuesse. La partie inférieure des ailerons ne doit en aucun cas toucher la table de la bascule.
Quand tout est OK, je recharge la bascule pour la portée de recul de l'aileron ainsi que le verrou conique.
Si le canon tombe à l'ouverture, je recharge la poussée de longuesse pour régler l'éjection (Schéma ci dessous).


Important : Bien des éjecteurs de Beretta cassent ou s'usent ; avec des aciers d'apports spéciaux je remets l'éjecteur d'origine en parfait état et inusable. Il en va de même pour les coulisseaux et tirs cartouches de toutes marques.


Perazzi :

Je tourne les tourillons dans un acier spécial et traité, en évaluant l'usure de la frette comme pour les Beretta.
La différence c'est la portée au recul sur les flancs intérieurs de la frette. Là également, je recharge afin d'obtenir à nouveau le retrait de tonnerre, ceci est extrêmement important pour la marche de ces armes !


Important : un fusil qui a du jeu, c'est qu'il a beaucoup tiré... Logique !
Il est donc indispensable de contrôler les brasures ("soudures") des garnissages des canons, c'est impératif s'il y a bronzage et surtout pour le parfait maintient des tubes lors du passage de la gerbe de plombs ou de la balle.